Une conception différente de la propreté.

Pour nous, il est évident qu’un chien doit faire ses besoins en dehors de la maison ou de l’appartement.
Toutefois, pour le chiot, la notion de propreté est différente: tant qu’il peut s’éloigner de ses mictions et continuer à jouer, dormir ou manger « au propre », il n’y a pas de souci.

De bonnes conditions d’élevage  la propreté du chiot

Dès qu’ils peuvent se déplacer, la mère apprend aux chiots à s’éloigner du lieu de couchage pour faire les besoins.
Cependant, il peut arriver que la chienne ne puisse pas faire ce travail d’apprentissage si son espace de vie est trop exigu par exemple. Par ailleurs, elle peut également se sentir dépasser ou ne pas être en mesure de bien gérer la situation (1ère portée, trop de chiots, pas ou peu d’instinct maternel, trop de portées,…)
Il est donc indispensable de faire attention aux conditions d’élevage si vous souhaitez acquérir un chiot de race.

L’importance de l’environnement.

La plupart des élevages sont à l’écart des villes. Le passage à la vie citadine est un moment délicat pour le chiot. En plus du stress d’avoir perdu sa mère et sa fratrie, il se retrouve confronté à un environnement souvent anxiogène.
C’est pourquoi, il est souvent plus « confortable » pour lui de faire ses besoins au chaud, dans un endroit rassurant que sur un trottoir aux odeurs et aux bruits inconnus.

Une motivation à la hauteur.

Il n’y a pas d’apprentissage sans motivation.
A son arrivée, vous allez lui apprendre votre conception de la propreté.
Pour se faire, donnez-lui l’occasion de comprendre ce que vous attendez de lui. Encouragez-le en le récompensant dès qu’il fera ses mictions à l’extérieur. La récompense peut être une friandise, un jouet, une prolongation de la promenade… A vous de trouver ce qui fera vraiment plaisir à votre chiot.

Ne le grondez pas lorsqu’il a fait à l’intérieur, cela ne sert à rien. Par contre, sortez-le dans la foulée si vous le prenez sur le fait.

propreté du chien, sortie

optimiser les sorties

Sortez-le très souvent et à heures fixes au début. Privilégiez les moments clefs. Les chiots ont tendance à faire pipi dès qu’ils se lèvent, lorsqu’ils viennent de manger ou boire, pendant le jeu et lorsqu’ils sont en pleine excitation. A vous d’anticiper ces moments pour  sortir votre chiot avant qu’il ne pense à faire pipi. Le confiner dans une petite pièce peut l’aider à se retenir. Attention cependant à ne pas tomber dans la solution de facilité en le maintenant enfermé dans une caisse de transport toute la journée!

Être disponible

Pour un bon apprentissage de la propreté, il faut de la patience, de la cohérence et de la persévérance.
Pensez à vous aménager du temps. Dans les premiers jours, il faudra vous lever plus tôt et vous coucher plus tard pour optimiser la propreté la nuit. C’est, généralement, la plus facile à obtenir.
Vous pouvez également prévoir d’adopter votre chiot pendant vos vacances pour avoir plus de temps à lui consacrer.
Si vous travaillez toute la journée, peut être pourrez-vous confier à une tierce personne le soin de le sortir pendant votre absence.
Dans le cas contraire, vous pouvez utiliser des alèses mais il faudra redoubler d’efforts pendant vos jours de repos. En effet, le but est que votre chiot apprenne rapidement qu’il est plus intéressant pour lui de faire ses besoins dehors .

Si, malgré tout vos efforts, votre chiot ou votre chien adulte continu de faire ses besoins à l’intérieur, faites appel à un(e) professionnel(le).

Pour celles et ceux qui souhaitent plus de lecture, ça se passe ici

La propreté: un apprentissage indispensable.
Facebooktwittergoogle_pluslinkedintumblrmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *